Huile essentielle

Précautions:

Respecter le dosage des huiles essentielles
Les huiles essentielles et les essences sont composées à 100 % de principes actifs qui leur confèrent un pouvoir thérapeutique élevé.
Il convient donc de suivre les conseils d’un spécialiste avant l’utilisation de toute huile essentielle, en respectant la posologie et la durée.
Ne pas appliquer les huiles essentielles sur les muqueuses : oreilles, nez, yeux, et ne pas les avaler
Se laver les mains après toute utilisation ;
Conserver les huiles essentielles hors de portée des enfants et des animaux.
Réaliser un test sur le pli intérieur du coude afin de s’assurer de l’absence de réaction cutanée allergique, avant toute utilisation d’une nouvelle huile essentielle ;
Mélanger l’huile essentielle à une huile végétale.
Garder les flacons à l’abri de la lumière et de la chaleur ;

Si une huile essentielle dermocaustique vous « brûle » la peau, aspergez-la d’huile végétale.
En cas de réaction plus grave (nausées, vertiges, etc…), rendez-vous aux urgences.

Doser correctement
Une huile essentielle est un produit très concentré. Une goutte de trop dans votre recette peut ruiner tout un plat ! Il vaut toujours mieux en mettre moins que plus, et on compte généralement un maximum de 2 gouttes d’huile essentielle pour aromatiser une préparation prévue pour 4 portions. Ce n’est là cependant qu’un repère théorique, car tout dépend de la préparation. Ce qui est sûr, c’est que c’est toujours moins de 1 goutte par personne, sauf pour les desserts qu’on aromatise avec des essences d’agrumes (on peut alors compter 2 gouttes par personne).
Pour bien diluer, dans la plupart des recettes, on ajoute d’abord les huiles essentielles à un corps gras, un œuf ou un peu de miel ou de sucre avant de répartir le tout dans le plat qui est en train de se préparer.

Ne pas faire cuire les huiles essentielles
On utilise presque toujours les huiles essentielles pour aromatiser un plat en fin de cuisson. Les huiles essentielles ne supportent en effet pas les températures au-delà de 65 degrés environ, au risque de se dénaturer. On peut donc aromatiser une marinade, une vinaigrette, une mayonnaise, un dessert, ou même une sauce chaude, mais pas vraiment un plat de poisson allant au four à 190 ° ou un rôti casserole.

Notons cependant que les essences d’agrumes peuvent être ajoutées à des pâtes à gâteaux pour les aromatiser car elles supportent mieux la cuisson. Pensons au cake et aux madeleines à la bergamote, au citron ou à l’orange.

Eviter certaines huiles essentielles
Les huiles essentielles cétonées doivent être évitées par les femmes enceintes et allaitantes et par les enfants. Il s’agit surtout de la menthe poivrée, de la sauge officinale, du romarin à verbénone et de quelques autres huiles camphrées. Pas de panique cependant, les doses en cuisine sont tellement faibles qu’on ne risque pas grand-chose si ce n’est un petit malaise nauséeux.
De façon générale, n’utilisez les huiles essentielles en cuisine que de temps en temps. N’utilisez pas d’huile essentielle que vous ne connaissez absolument pas ou à propos desquelles vous ne trouvez aucune info (le sassafras par exemple est toxique).

Voici les 5 résultats